Nous consulter

La Dent du Chat

Un chalet de haute voltige

Vertiges. Avec des airs de jardins suspendus de Babylone, cette monumentale propriété de 270 m2 aux allures de chalet canadien surplombe le lac du Bourget par l’ouest. Édifiée en 2004 sur un terrain à l’image de sa démesure, la résidence est établie à la Chapelle-du-Mont-du-Chat. Village niché sur un étroit plateau de 8 km de long, il n’abrite pas plus de 250 habitants. Le choix de l’emplacement de cette luxueuse demeure n’est donc pas fruit du hasard. Loin de l’incessant bourdonnement des villes, le chalet semble avoir été perché par la volonté capricieuse de dieux anciens à la lisière d’un abîme…

Chalet en hauteur du lac du BourgetLe fabuleux domaine, gardé des regards des habitants de la vallée par des arbres touffus, révèle ses merveilles à mesure que se succèdent sentiers, buis taillés, bosquets et espaces de plaisance. Et ceux-ci sont olympiens. Pour commencer, une descente dallée qui conduit au niveau le plus bas du jardin dessert un spa en cuivre orné d’une terrasse en bois, posté face au lac. À cette vue vertigineuse s’ajoute une atmosphère très spirituelle, née des clapotis d’une fontaine orientale, de gabions qui structurent le plus bas terre-plein du jardin comme des murailles flottantes et des exhalations sibyllines que dégagel’orée de cette forêtdans laquelle on n’oserait s’engouffrer, tant l’on sait l’escarpement incliné. Tout près, c’est un coin barbecue aménagé d’un nouveau gabion, de végétation, de dalles et de pierres qui prend sa place, tandis qu’à peine plus haut, se dressent des jeux que tous les enfants du monde rêveraient d’avoir… À côté, une dépendance aux allures de petit chalet abrite un espace détente qui n’a rien à envier au spa… hormis la vue. Et pour cause, ce coin relaxation chaleureux dispose d’un sauna et invite à s’adonner aux plaisirs de l’instant. Enfin, plus haut, un potager par lequel on circule sous des arceaux de treillage ; qui ne demandent qu’à se transfigurer en tunnel végétal, rappelle à quel point la strate de terre qui tapisse la chaîne de l’Épine est féconde. Ce jardin des merveilles, qui a de quoi divertir toute la famille, est entièrement clos. À l’intérieur de l’édifice, les allures arborées par la demeure ne sont pas moins royales. À la lumière d’une ostentatoire prospérité, le chalet développe des volumes colossaux. Au rez-de-jardin, deux chambres orientées vers le lac sont munies de grandes baies vitrées qui ouvrent sur la terrasse en bois du terrain. À ces deux chambres s’en ajoutent trois autres, dont une suite parentale. Le chalet contient également une salle de cinéma design et insonorisée, une buanderie, un cave spacieuse avec coin atelier faisant office de garage double, une salle d’eau et une salle de bains munie d’une douche, de deux vasques et d’une baignoire à pattes de lion. Mais le cœur de tous les excès du chalet se situe dans son séjour cathédrale. Baigné par la clarté du ciel, il est couronné par d’imposants puits de lumière qui viennent enrichir sa hauteur sous plafond quasi ecclésiastique, tandis que ses façades orientale et méridionale sont striées par une galerie de portes-fenêtres. Celles-ci desservent le plus bel observatoire de la demeure, grâce auquel le lac et les falaises du mont Revard pourront être scrutés de l’aube au crépuscule ; une grande terrasse en hauteur munie d’une balustrade en croix de Saint-André. Profitant de la couverture de la charpente, elle effectue un retour côté sud qui dessert une terrasse plus élevée, soutenue par un mur de pierres à l’aspect naturel. En cohésion avec ses terrasses, la pièce de vie comprend un demi-niveau qui structure l’espace du chalet. Ainsi, le coin détente, muni d’une cheminée contemporaine, est clairement dissocié de la cuisine américaine, tandis qu’une salle à manger et un coin salon ont été aménagés de l’autre côté. Au bout du pharaonique séjour, un grand escalier scinde le mur et accède aux plus hauts niveaux de la résidence. Sans détour, l’intérieur du chalet en met plein la vue. Quant à son architecture, elle est le fruit d’une alliance entre la performance de ses procédés de construction et la noblesse de ses matières, puisque l’ossature poteau-poutre en mélèze du chalet prend racines dans des fondations en béton banché. À la croisée des plus belles randonnées de la chaîne de l’Épine, au cœur d’un domaine enivrant, munie de baies vitrées dans chacune de ses pièces et de vues vertigineuses sur la vallée, il ne manque à cette résidence que d’abriter un nouveau monarque.

Rédigé par : , Edité par : GNC Communication, Créé le : 18-04-2014 , Mise à jour le : 30-09-2014

Chalet en hauteur du lac du Bourget

Chalet en hauteur du lac du Bourget

Chalet en hauteur du lac du Bourget

Chalet en hauteur du lac du Bourget

Chalet en hauteur du lac du Bourget

Chalet en hauteur du lac du Bourget

Contacter l'agence



* Protection des données personnelles
dci-la-motte-servolex

DCI
105, rue des Allobroges
La Motte Servolex